Skip to main content
  • Compte d'utilisateur

Christian Bock

Portrait du pilote de course et responsable de l'exploitation des pistes


27 février 2024 | Temoinages de nos membres

Il est passé des deux roues aux quatre roues. Aujourd'hui, il s'occupe de la formation et de la sécurité des participants aux trackdays en tant qu'instructeur principal et responsable de la conduite au Pistenclub.
  • Texte:
    Christian Bock
  • Photos:
    Schiller Photo Work

Dans sa jeunesse, Christian Bock a d'abord flirté avec le motocross. Pendant des années, il a donc piloté plusieurs motos de motocross de la catégorie 125 cm3. Cela lui plaisait tellement qu'il s'est beaucoup entraîné et a participé à quelques courses. "C'était déjà très amusant, mais ma grande passion, c'était les véhicules à quatre roues", se souvient-il. "Quand le permis de conduire était en vue, il fallait une voiture". Il a d'abord conduit une Golf 2 GTI 16V, puis une Golf 2 Rallye G60. En passant par divers autres véhicules sportifs comme l'Audi S2 et la BMW M3 E36, Christian Bock a fini par s'intéresser à la BMW M3 E46, où il a effectué une transformation complète en ringtool. "La E46 M3 a perdu quelques kilos grâce à une construction légère, une cellule soudée, un châssis de course, un grand frein, des ceintures à six points et bien plus encore", explique-t-il.

C'est par le biais des courses de tourisme sur la Nordschleife qu'il est devenu pilote de l'I Pool. L'I Pool est une association de l'industrie visant à tester des prototypes et des véhicules de pré-série sur la Nordschleife du Nürburgring. Cela se fait exclusivement avec des pilotes et des véhicules autorisés des constructeurs "En 2008, j'ai obtenu ma licence de course et j'ai alors également pris le départ de la VLN (ancien nom de la NLS). En 2008 et 2009, j'ai pris quelques départs dans la catégorie V5, qui était alors dominée par les BMW E36 M3", raconte-t-il.

Christian Bock a déjà pris le départ de nombreuses séries de courses différentes.

Après quelques années de trackdays avec des picotements permanents dans les doigts, il s'est mis à la course. Elles sont d'abord restées dans l'Eifel et il s'est lancé dans le RCN. Plus tard, il a participé au BMW Challenge et a fait un petit détour par la 318Ti Cup, alors qu'elle en était encore à ses débuts. La NLS était également à nouveau au programme. Depuis quelques années, lorsque le temps le permet, Christian Bock participe à la NATC et roule beaucoup en BMW Challenge et NES 500. Il a également fait des incursions en PCHC avec un Cayman GT4. En 2021, malgré une demi-saison seulement en NATC, il a obtenu la sixième place au classement général. Mais le point culminant jusqu'à présent a été le titre de champion de la NES 500 en 2023 dans la catégorie NES 3.

"La dernière course a été très serrée en raison d'un problème technique. Mais nous avons pu décrocher le titre grâce à un coussin que nous avions apporté et à quelques points pour la quatrième place", se souvient Christian Bock. Depuis 2012, il travaille également comme instructeur, principalement lors de trackdays, de stages de conduite et de présentations de véhicules.

Christian Bock se sent à l'aise sur et autour des circuits de course.

En 2016, il s'est mis en tête de devenir instructeur en chef du DMSB. Pour y parvenir, il doit obtenir le diplôme d'instructeur B du DMSB. Si l'on dispose des licences de course correspondantes, il est facile d'en faire la demande (licence d'instructeur B). Tous les trois ans, il faut suivre la formation continue du DMSB. L'étape suivante pour devenir instructeur en chef consiste à entrer en contact avec d'autres instructeurs en chef et à collecter des engagements en tant qu'aspirant lors de leurs cours de licence et à les consigner. Lorsque la liste est suffisamment longue, on peut s'inscrire à l'examen d'instructeur principal. Celui-ci a lieu une fois par an, sur deux jours, sur un circuit de course (à condition qu'il y ait suffisamment de candidats). Une fois l'examen réussi, on peut obtenir une nouvelle licence (plus grande). La licence C internationale avec quelques courses et la formation continue tous les trois ans restent valables.

Christian Bock surveille de près si quelqu'un confond un trackday avec une course.

En 2021, le Pistenclub a introduit dans ses trackdays le poste de "responsable des opérations de conduite". Ce poste consiste à répartir les instructeurs, à établir un plan de déroulement pour l'équipe du Pistenclub sur place ainsi que pour le briefing des pilotes et à se tenir prêt à répondre aux questions et aux problèmes des participants concernant la conduite lors de ce trackday. Cela vaut aussi bien pour les problèmes avec les véhicules (par exemple de nature technique ou lorsque le bruit devient trop important) que pour les problèmes entre les participants, lorsque quelqu'un confond à nouveau le trackday avec une course ou ne respecte pas les règles de conduite du Pistenclub. "On n'est normalement pas affecté au coaching lors de ces journées, afin d'assister les participants en cas de problème", raconte Christian Bock.

Christian est père d'un fils et marié. Lorsqu'il n'est pas sur le circuit, il travaille comme contremaître dans une petite entreprise de construction mécanique. Pendant son temps libre, il s'occupe de la maison et du jardin, transforme des voitures et les conduit.

  • Événements actuels

Trackday Nürburgring Nordschleife
vendredi, 26.04.2024 09:00
Prix: à partir de 840€
Trackday Nürburgring Nordschleife
vendredi, 21.06.2024 08:30
Prix: à partir de 590€
Trackday Nürburgring Nordschleife
lundi, 19.08.2024 09:00
Prix: à partir de 840€
  • Christian Bock
    Auteur

    Nous te remercions pour ton rapport et le récompensons par un bon pour un trackday. Es-tu également intéressé par une publication dans notre magazine de club et sur notre site web et souhaites-tu recevoir un bon d'achat ? Alors envoie simplement ta proposition par e-mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..